France Culture, 2009

France Culture
Émission du mardi 21 avril 2009
Quatre modèles sur la sellette,
par Natacha Wolinski. Réalisation: Angélique Tibau
.

Écouter (extrait- durée: 14 min.) >

Depuis leur journée de grève du 15 décembre dernier, les modèles attendent toujours une revalorisation salariale. Plus profondément, c’est une reconnaissance à part entière de leur métier, que réclament les 140 vacataires qui exercent aujourd’hui sur Paris. A l’heure où l’enseignement de la peinture et de la sculpture d’après modèle a presque disparu des écoles d’art, à l’heure où le corps, dans les pratiques de création contemporaine, est nié, martyrisé, désincarné, digitalisé, peut-on encore démultiplier un registre d’expression qui semble voué à l’extinction? Peut-on encore dire la vérité du corps ? Magali Aviet, Christophe Lemée, Maria Clark, Rodion Pavlovski sont modèles depuis de nombreuses années. Pour la première fois, ils se mettent à nu et font entendre leur voix. En racontant leur quotidien, ils livrent aussi leurs doutes et leurs questionnements. Que révèle-t-on de soi quand on se dénude ? Quelle frontière existe-t-il entre la pudeur et l’impudeur ? Le corps est-il un outil modelable à volonté ? Quelle image de soi projette-t-on ? Y a-t-il un décalage entre ce que l’on projette et ce qui s’incarne sur la feuille de papier ? Le métier de modèle s’apprend-il ? Se transmet-il ? Ces quatre témoignages dessinent quatre portraits d’une rare intensité. Ils révèlent surtout que l’on peut trouver dans le modèlat matière à vivre et à philosopher.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s