France Culture, 2011

France Culture > Les Passagers de la Nuit (18. 07. 2011) « miss clark & miss clark » de Mariannick Bellot et Angélique Tibau.

> écouter
(durée 5 min.)

« Maria Clark nous présente miss clark, avec laquelle elle travaille: elles posent comme modèles ou font des performances artistiques ensemble, avec pour thème de prédilection l’immobilité. Une inquiétante immobilité, illustrée par les bruitages de Sophie Bissantz. »

France Culture, 2009

France Culture
Émission du mardi 21 avril 2009
Quatre modèles sur la sellette,
par Natacha Wolinski. Réalisation: Angélique Tibau
.

Écouter (extrait- durée: 14 min.) >

Depuis leur journée de grève du 15 décembre dernier, les modèles attendent toujours une revalorisation salariale. Plus profondément, c’est une reconnaissance à part entière de leur métier, que réclament les 140 vacataires qui exercent aujourd’hui sur Paris. A l’heure où l’enseignement de la peinture et de la sculpture d’après modèle a presque disparu des écoles d’art, à l’heure où le corps, dans les pratiques de création contemporaine, est nié, martyrisé, désincarné, digitalisé, peut-on encore démultiplier un registre d’expression qui semble voué à l’extinction? Peut-on encore dire la vérité du corps ? Magali Aviet, Christophe Lemée, Maria Clark, Rodion Pavlovski sont modèles depuis de nombreuses années. Pour la première fois, ils se mettent à nu et font entendre leur voix. En racontant leur quotidien, ils livrent aussi leurs doutes et leurs questionnements. Que révèle-t-on de soi quand on se dénude ? Quelle frontière existe-t-il entre la pudeur et l’impudeur ? Le corps est-il un outil modelable à volonté ? Quelle image de soi projette-t-on ? Y a-t-il un décalage entre ce que l’on projette et ce qui s’incarne sur la feuille de papier ? Le métier de modèle s’apprend-il ? Se transmet-il ? Ces quatre témoignages dessinent quatre portraits d’une rare intensité. Ils révèlent surtout que l’on peut trouver dans le modèlat matière à vivre et à philosopher.

Documentaire – collaboration avec Daniel Riberzani

 « Regards » sur Daniel Riberzani est un portrait de 26 minutes réalisé Jean-Pierre Noury & Bruno Troulet, 2003.
Propos: « Jean Claude Dreyfus, un des premiers modèles de Daniel Riberzani, plante de décor: « Je ne me souviens pas de tout, je me souviens des gens. »  La rencontre avec ce peintre nous a poussé à réaliser ce film construit sur des témoignages de personnes qui garderont les moments de partage avec Daniel Riberzani comme une précieuse étape.
C’est donc à l’écoute des confidences de Gérard Denizeau, Maria Clark, Armand Vial, Jacques Couderc… que se dessine le portrait intime de l’artiste. L’univers de Daniel Riberzani fascine et nous renvoie à nos propres interrogations. »

Nous avons ensuite repris le travail en 2006 avec sa série des « Nus Politiques », une vraie collaboration peintre/modèle